contact@a-domotique.com 04 22 13 29 00

A-Domotique

Box domotique ZIPATO Zipato et Zipamini comment ça marche

Prise en main de la box domotique ZIPATO : ZIPATO et ZIPAMINI

Nous allons vous guider dans sa prise en main des box domotique ZIPATO : la  box domotique ZIPAMINI et la box domotique évolutive ZIPABOX, pour vous permettre de bien comprendre le principe de fonctionnement et d’en faire le meilleur usage en la complétant avec des modules domotiques compatibles zipabox

Créer un compte ZIPATO

Dans un premier temps vous allez simplement brancher votre box domotique ZIPAMINI ou ZIPABOX sur votre box internet avec un câble éthernet et la relier au secteur à l’aide de l’adaptateur fourni.

Puis, avec votre ordinateur, vous allez vous créer un compte sur https://my.zipato.com

Suite à cela, vous pouvez avec vos nom d’utilisateur et mot de passe à tout moment et à distance, vous connecter à votre compte sur ce site Internet.

Vous pouvez également, avec le même nom d’utilisateur et mot de passe, vous connecter à partir des applications iOS et Androïd :

Zipabox sur smartphone

Ajouter la box ZIPATO à votre compte

Une fois votre compte créé, cliquez sur l’onglet ZIPATO en haut à gauche de l’écran et ajouter une nouvelle box.
Saisissez le numéro de série qui se trouve sous le dessous de votre box.

Vous devez ensuite voir apparaitre votre box avec son numéro de série avec la mention ON en vert.
Un pavé vert « EN LIGNE » doit également être affiché en haut du bandeau de gauche.

 

Gérer des modules

Dans la zone de gauche vous pouvez ajouter les capteurs que vous souhaitez utiliser.

Dans l’exemple ci-dessous, pour ajouter une prise commandée à variateur sélectionnez « AJOUTER NOUVEAU », puis sélectionnez le réseau Z-Wave. La ZIPAMINI ou ZIPABOX commence par tenter de supprimer le module au cas où celui-ci serait toujours inclus dans un réseau, puis il lance l’insertion de votre module. Pendant le temps de l’inclusion, appuyez sur le bouton d’association de votre module jusqu’à validation.
Référez-vous à la notice de vos capteurs pour identifier le bouton d’association.

gestion de lampes avec Zipabox

A la fin de l’inclusion, pensez à sauvegarder la modification puis à synchroniser la box.

Procédez ainsi pour tous vos modules de mesures et capteurs.

Une fois vos modules et capteurs intégrés à votre réseau, par ce même onglet vous pourrez piloter en direct votre lampe en agissant sur le plug-in.

Il en va de même pour la gestion des modules de mesure qui vous permettent d’insérer des capteurs de température tels que la fonction mesure de température du détecteur multi fonction de AEON LABS ou encore la prise commandée avec variateur de BENEXT pour la mesure de consommation électrique.

gestion des module avec zipabox

Vous avez accès à une lecture directe des mesures. A droite du nom de chaque capteur vous trouvez 3 icônes : état de la pile, accès aux graphiques et paramétrage.

L’accès aux graphiques permet de visualiser les valeurs sur différentes périodes (par heure, jour, mois) et des différents capteurs , y compris si le capteur intègre plusieurs capteurs. Par exemple un module 4 fonctions remonte l’humidité, la température, les mouvements détectés et la luminosité.

L’accès aux paramètres permet de donner un nom à votre module, de l’allouer à une pièce de la maison et de lui associer une icône.

A la fin des modifications, pensez à sauvegarder puis à synchroniser.

 

Ecriture de règles avec ZIPAMINI ou ZIPABOX

L’écriture d’une règle avec la ZIPATO est basée sur l’utilisation de pièces de puzzle qui s’emboîtent les unes aux autres.

Vous disposez pour cela de différents types de pièce de puzzle.

Les « Emetteurs » ou «Capteurs» qui vont envoyer une information vers la box, vont définir la condition. Par exemple : quand la porte s’ouvre (capteur d’ouverture = OPEN). Ces émetteurs peuvent être des capteurs (bouton, détecteur d’ouverture, de mouvement), mais aussi des mesures comme une température, une luminosité, un taux d’humidité…ou bien un horaire (une date et une heure)

Les « Récepteurs » ou « Actionneurs » qui vont recevoir une information et exécuter une action. Par exemple : la lampe s’allume (prise connectée = ON).

Glisser les différents éléments sur le « bureau » pour les imbriquer, pour supprimer un élément, le glisser sur la corbeille en bas à gauche de la fenêtre.

Cet outil permet d’écrire des règles simples :

Une règle débute toujours par définir une ou des conditions initiales, c’est le bloc « QUAND« . C’est d’ailleurs le seul bloc qui possède la fonction sauvegarde, il est obligatoire. Les conditions supplémentaires seront alors insérées dans ce bloc.

« Quand » n’est pas un déclencheur d’action, c’est une condition initiale requise pour qu’une action programmée puisse se déclencher.
Il faut que cette condition soit remplie pour que les conditions suivantes puissent s’exécuter.

Si vous souhaitez utiliser des conditions du type Si-Sinon à l’intérieur de votre règle, et qu’il n’y a pas de condition initiale particulière pour l’exécution de la règle, alors vous débuterez la règle avec une instruction « QUAND » qui sera toujours remplie. Par exemple si vous avez un capteur de température connecté, vous débuterez la règle avec l’instruction : QUAND la température est inférieure à 99, ce qui garantit que cette condition sera toujours remplie et permettra en permanence l’exécution de la règle.

2015-11-19_093157
Arrêtons nous un instant sur la façon dont a été écrit le bloc ci-dessus, car il ne suffit d’écrire (sous forme de blocs graphique) « Quand la température est inférieure à 99 ».
Si on décompose en langage clair la syntaxe de cette instruction :

– Quand (Puzzle/Condition)
– La condition d’infériorité (Puzzle/Opérateur)
– De la mesure (Puzzle/Capteur/Mesure)
– Issue du capteur (Modules/Mesure/(ici un capteur 4in1 Luminance et température)
– de l’information de température
– est inférieur à 99

C’est une gymnastique de l’esprit un peu déroutante au départ, mais on s’y fait très vite !!

Dans l’exemple ci-dessous on utilise un capteur de luminosité, un capteur d’ouverture et une prise variateur (dimmer).

On souhaite que, uniquement quand il fait sombre (luminosité inférieure à 25%), l’ouverture de la porte provoque l’allumage à 100% de la lampe.
Mais dès que l’on referme la porte, on souhaite que l’éclairage se réduise à 50% puis s’éteigne complètement au bout de 10s.

Ce qui en langage « logique » donne les actions suivantes :

QUAND la luminosité est inférieure à 25%,

SI la porte est ouverte, alors la lumière est allumée,

SINON, la lumière baisse à 50% pendant 10s puis s’éteint

Mettons cela en musique avec le puzzle ZIPATO :

Construction règle ZIPABOX

Et voilà !

C’est donc uniquement quand la luminosité est inférieure à 25% que la lumière s’allumera si on ouvre la porte, dans le cas contraire, la lampe restera éteinte.

Pensez toujours à sauvegarder puis à synchroniser la règle.

Dans cet autre exemple ci-dessous : QUAND la porte de la chambre est ouverte, SI une personne se déplace dans la pièce, alors la lumière est allumée, SINON la lumière est éteinte.

Comme vous avez mis une condition initiale qui est que la porte doit être ouverte, si la porte est fermée, un déplacement dans la pièce n’entrainera pas l’allumage de la lampe.

règle lampe allumée tant qu'il y a du mouvement

Dans cet exemple, la lampe est allumée à pleine intensité.

Scène avec la ZIPAMINI ou ZIPABOX

Une scène permet d’exécuter un ensemble d’actions simultanément : toutes les lampes s’allument ou encore tous les volets se ferment.

Pour créer une scène, dans l’onglet « scènes », sélectionnez « créer nouveau » puis donnez un nom à votre scène, par exemple retour maison et sélectionnez les modules souhaités. Vous pouvez également personnaliser votre scène en lui associant un icône.

Vous pouvez maintenant donner au module la valeur que vous souhaitez qu’il prenne lorsque vous jouerez la scène retour maison.

Pour exécuter la scène, utilisez l’interface My.Zipato, un smartphone / tablette ou appelez cette scène depuis une règle en mode « Puzzle » ayant pour déclencheur un appui sur un bouton ou une télécommande Z-Wave.

Dans l’exemple ci-dessous, la scène  retour maison est lancée suivant la condition horaire.

Intégrer une scène dans une règle zipato

Panneau sécurité alarme

La ZIPAMINI ou la ZIPABOX intègre une fonction alarme très poussée dans le panneau « Sécurité ».

Le clavier de sécurité est par défaut codé à : « 0000 ». Le code PIN général se change dans le menu « Paramètres généraux ».

Première étape : création d’une partition

Les partitions sont différentes zones qui peuvent être armées indépendamment. Dans le cas d’une maison, une partition peut être l’ensemble des portes et des volets équipés de capteurs d’ouverture, une autre peut être l’ensemble des pièces équipées de détecteurs de mouvement.

Lorsque vous êtes à la maison, le soir vous pourrez armer uniquement les capteurs externes afin de circuler sans déclencher l’alarme. Lorsque vous êtes absent, vous armez les deux partitions pour mettre toute la maison sous surveillance.

Les rapports sont les alertes qui sont envoyées en cas de déclenchement de l’alarme.

Les utilisateurs sont les personnes habilitées à activer ou désactiver l’alarme avec une télécommande, le clavier à code ou leur smartphone.

Deuxième étape : attribution des détecteurs à une partition

Pour ajouter des zones ou détecteurs à une partition, cliquer sur « + » puis sélectionner le capteur (« Emetteurs » ou « Déclencheurs »), attribuer un type et choisir l’état du capteur en mode armement.

http://tutoriels.domotique-store.fr/content/70/145/fr/fonctionnement-du-panneau-securite-_-alarme.html

Troisième étape : Armement de la partition

L’alarme peut désormais être armée ou désarmée avec un ordinateur, un smartphone / tablette, une télécommande ou le clavier à code.

« Maison » arme les capteurs périphériques.

« Absent » arme tous les capteurs de la partition.

Utilisation avec le clavier à code et les tags :

Inclusion

Retirer la plaque arrière du clavier à code pour accéder au switch anti-sabotage (entre les 2 piles).

Sur l’interface de la box, cliquez sur « Ajouter des modules » puis sur « Générique ZWave » et dès que le compte à rebours commence, appuyez et relachez plusieurs fois le switch anti-sabotage à l’arrière du Tag Reader, jusqu’à ce que la box démarre l’association du module. La Zipabox doit détecter le TagReader  et afficher « Module trouvé ». Laissez le processus d’association se terminer, puis synchronisez votre box.

Ne remettez pas la plaque arrière pour l’instant.

Dans la liste des modules, dans les modules Zwave, vous devez voir le module « Zipato Mini Keypad RFID ».
Allez dans les réglages, puis dans l’onglet « Configuration » et vérifiez que « l’intervalle de réveil » est réglé à 1440 mn.
Sinon, réglez le à cette valeur.

Paramétrage des codes et badges

Dans le module « Zipato Mini Keypad RFID », cliquer sur « Keypad », vous devez voir une ligne « User Entry ».

Allez dans les réglages de cette ligne, puis cliquer sur « Configuration »pour configurer les codes « PIN » ou faire reconnaitre les badges RFID et les attribuer aux différents utilisateurs.
Attention, vous devez avoir préalablement défini des utilisateurs pour effectuer cette opération
Utilisez le premier « Slot » disponible et donnez lui un nom (Nature) ex : Badge Femme de Ménage

Affectez ensuite un utilisateur (à choisir dans la liste des utilisateurs), ex : Femme de Ménage

Attribuez un code « PIN » à cet utilisateur (combinaison de 4 chiffres de 1 à 4) : Cliquez sur « Modifier » puis tapez deux fois le code « PIN », cliquez sur « Sauvegarder » et réveillez le clavier à code en activant son switch anti-sabotage.

Posez le clavier à code sur une surface plane de façon à ce que le switch anti-sabotage soit activé.

Apprentissage d’un code « tag » RFID : Cliquez sur « Apprendre », puis sur la touche « Home » du clavier à code, le clavier doit emettre un bip et la led rouge rester allumée.
Approchez votre badge RFID, le clavier émet un bip et la led rouge s’éteint. Un message à l’écran confirme que le badge est bien mémorisé.

A la fin, sauvegardez et synchronisez.

Utilisation

Dans le panneau « Utilisateurs », vérifiez que l’utilisateur à qui voulez donner des droits sur l’alarme ait bien la case « Droits » alarme cochée.

Dans le tableau de bord, sélectionnez Alarme, puis paramètres. Vous devrez saisir (à la souris) le code PIN de l’administrateur de la box(MAÎTRE). Si vous ne l’avez pas modifié, ce code est par défaut 0000.

Dans l’onglet « Utilisateurs », choississez l’utilisateur à qui vous voulez donner les droits, puis dans « Module 1 » sélectionnez le module « Zipato Mini Keypad RFID »
Dans les cases au-dessous, ajoutez « Le nom du badge » + AWAY dans la case « Armé total » et « Le nom du badge » + HOME dans la case « Désarmer »

A la fin, sauvegardez (le code PIN administrateur peut de nouveau vous être demandé) et synchronisez.

Tapez le bouton action « Home » puis votre code, l’alarme est désarmée.

Tapez le bouton « Away » puis votre code, l’alarme est armée.

> Si cette box ne convient pas à votre attente, consultez notre article Box domotique comment choisir?

Nous espérons que ce guide vous a aidé dans la prise en main de votre box ZIPATO et que vous êtes prêt à intégrer de nouveaux modules domotiques compatibles zipato pour que la domotique contribue efficacement à l’amélioration de votre confort, votre sécurité tout en vous aidant à faire des économies d’énergie.

 

> Retrouvez la  box domotique ZIPAMINI et la box domotique évolutive ZIPABOX sur notre boutique

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus