contact@a-domotique.com 04 22 13 29 00

A-Domotique

Test de l’interphone GSM multi-appartement

interphone GSM collectif

Nous vous avions présenté il y a quelques temps la gamme interphone GSM de AES GLOBAL.

Interphones GSM multi-appartement

La société AES Global propose des interphones GSM multi-appartement de grande qualité qui sauront satisfaire des professionnels exigeants en termes de robustesse des produits, de facilité d’installation et de gestion à distance.

En effet, ces interphones GSM multi-appartement ne nécessitent qu’une simple alimentation électrique de 12V à 24V DC, bien souvent déjà présente si un précédent interphone était installé.

Quant à la mise à jour, elle se fait très simplement à distance par envoi de commande par SMS.

Très pratique pour les gestionnaires de copropriétés qui n’ont ainsi pas à se déplacer ou à faire intervenir un technicien pour faire la mise à jour de l’interphone GSM multi-appartement.

Nous allons décrire dans cet article la phase d’installation, de vérification du bon fonctionnement et les principales fonctions de cet interphone GSM multi-appartements.

Interphones GSM>> En savoir plus sur les interphones collectif sans fil

Installation en saillie interphone GSM multi-appartement

L’interphone GSM multi-appartement se présente sous la forme d’un caisson en inox qui sera fixé au mur en saillie à l’aide de 4 vis de fixation.

La face avant est articulée sur ce caisson. Il suffit pour avoir accès à l’intérieur de l’interphone de dévisser les 2 vis supérieures de sécurité (outil fourni) et de faire basculer la face avant.

Cela est très pratique pour d’éventuelles opérations de maintenance, la face avant restant bien en place et permettant ainsi l’accès facile pour l’intervention.

Les 4 vis de fixation murales sont donc accessible depuis l’intérieur du coffret de l’interphone GSM multi-appartement comme le montre le dessin ci-dessous :

Notons que les dimensions des platines sont identiques quelque soit le nombre de boutons, Seule l’option clavier change la dimension de la platine.
Outre les 4 trous de fixation, un trou de 20mm est également prévu dans le fond du caisson pour le passage des câbles.

Sans clavier

Avec clavier

Un fois l’interphone fixé, il ne reste plus qu’à passer à l’installation.

Raccordements et mise en service

Avant de mettre l’interphone GSM multi-appartement sous tension, il convient de placer la carte SIM dans le logement prévu à cet effet.

La carte SIM est une carte micro-SIM (voix/données) d’un opérateur de téléphonie mobile (Orange, SFR, Bouygues ou Free).

Le code PIN doit être désactivé.

Nous vous conseillons préalablement à l’installation de tester la carte SIM avec un téléphone portable afin de vérifier son bon fonctionnement en appels vocaux et en émission/réception de SMS.

Installez la carte SIM comme indiqué :
Attention : lors de la mise en place de la carte SIM, l’interphone GSM ne doit pas être alimenté.

Mettre en place la carte dans son lecteur :

Poussez sur la carte SIM jusqu’à ce qu’elle se verrouille dans son lecteur.

Veillez à ce que l’antenne de l’interphone GSM soit bien connectée avant la mise sous tension.

Branchez ensuite les 2 fils d’alimentation (entre 12V et 24V DC) sur le bornier correspondant sur la carte de l’interphone.

Lors de la mise sous tension, un indicateur à LEDs vous donne des informations :

Dès la mise sous tension, la LED Power doit s’illuminer en rouge
La LED CPU s’illumine en bleue de façon intermittente. Elle indique le bon fonctionnement du processeur de l’interphone.
La LED GSM s’illumine en vert fixe pendant la recherche du réseau, puis passe en mode clignotant lorsque l’interphone est connecté au réseau GSM.
Vérifier bien ce point lors de la mise en service de l’interphone GSM.

Votre interphone GSM est maintenant opérationnel, nous allons passer à la configuration initiale.

Mise en service et tests

La programmation de l’interphone GSM Collectif est extrêmement simple : le principe consiste à envoyer une commande par SMS sur le numéro de téléphone de la carte SIM équipant l’appareil. Lorsque la commande est exécutée, l’interphone envoie en retour un accusé de réception confirmant que la commande a bien été prise en compte.

L’émission des commandes par SMS peut être protégée par un mot de passe à 4 chiffres qui devra être tapé systématiquement au début de chaque commande (sauf pour les fonctions de base d’interrogation). Par défaut le mot de passe est 9999, mais vous pourrez bien sûr le changer par la suite.

Toutes les commandes commenceront donc par la séquence 9999# suivi de la commande à envoyer.

Application sur smartphone pour les installateurs

Pour une installation rapide et facile si vous avez de nombreux paramètres à modifier, une application pour iOS et Androïd est disponible pour vous faciliter l’installation.
Tous les paramètres de l’interphone GSM sont accessibles depuis l’application qui se charge d’envoyer les commandes via SMS à l’interphone GSM.

La vidéo ci-dessous présente les possibilités de programmation via l’application pour smartphone.

Vérification de la réception

La première chose à faire est de vérifier que l’interphone reçoit bien les commandes par SMS et que le niveau du signal GSM qu’il reçoit est suffisant pour fonctionner dans de bonnes conditions. Pour cette fonction de base, pas besoin de taper le mot de passe avant la commande.
On envoie donc le SMS suivant : *20#

Et on reçoit en retour un SMS avec le type de réseau sur lequel on est connecté (2G ou 3G), mais surtout le niveau du signal GSM reçu par le portier.
Ce niveau peut varier entre 1 et 31. En dessous de 14, la qualité du signal GSM peut être insuffisante pour une bonne qualité d’utilisation. Modifiez la position de l’antenne GSM (la mettre plus en hauteur), choisissez un opérateur mobile qui couvre le mieux la zone où le portier est installé. Il est également possible d’utiliser des antennes GSM à gain renforcé pour une meilleure réception.

D’autres codes d’interrogation sont disponibles :

*21# : liste des numéros de téléphone enregistrés
*22# : état des relais de sortie
*23# : historique des 25 derniers appels

Cette étape étant passée avec succès, notre portier est maintenant bien connecté au réseau GSM, nous pouvons donc passer à la phase de configuration.

Utilisation de l’interphone sans fil collectif GSM

Programmation des numéros appelés

Il est temps maintenant de programmer notre premier numéro de téléphone qui sera affecté à la touche 1.
En fonction des modèles, la notice donnera le numéro de chaque bouton en fonction du nombre de boutons de l’interphone.

La syntaxe de cette commande est la suivante :

9999#XYZnuméro_de_téléphone#
X=1 pour ajout d’un nouveau numéro
Y=1 correspond au bouton numéro 1
Z=1 correspond au numéro de téléphone qui sera en position 1

Exemple :
pour la position 1 du bouton 1 : 9999#1110612345678#
pour la position 4 du bouton 6 : 9999#1640612345679#

On fois que l’on a compris le principe de la programmation, c’est extrêmement simple.

Interrogation des boutons programmés :

La commande *21# permet d’interroger les programmations déjà effectuées.
Exemple, en fonction de la programmation que nous avons faite ci-dessus, en envoyant la commande *21#, nous recevons en retour le SMS suivant :

O11=0612345678,O640612345679,E

Programmation du temps d’appel des numéros

4 numéros de téléphone peuvent être enregistrés par bouton de sonnette. Si le premier numéro ne répond pas, l’appel passe automatiquement au suivant, sauf que si un répondeur se déclenche lors de l’appel du premier numéro, la boucle d’appel va s’arrêter puisque le déclenchement du répondeur est considéré comme un appel décroché.
Il est donc important d’ajuster le temps de sonnerie des numéros de façon que ce temps soit inférieur au temps de déclenchement des répondeurs.
Ainsi lors d’un appel, si le premier numéro ne répond pas, au bout du temps programmé (inférieur au temps de déclenchement du répondeur), le deuxième numéro sera automatiquement composé. Ce temps par défaut est de 20s.

Mesurez le temps que met votre répondeur à se déclencher lorsque vous appelez votre numéro (en fonction des opérateurs de téléphonie, ce temps peut également être ajusté) et réglez le temps de sonnerie de l’interphone afin qu’il soit inférieur au temps de déclenchement du répondeur.

Ainsi, si le premier numéro appelé ne répond pas, l’appel passera au suivant avant que le répondeur ne se déclenche.

Le temps d’appel est ajustable pour chacun des 3 premiers numéros enregistrés.
La commande à envoyer est la suivante :

9999#45XX# ou XX est le temps de sonnerie en secondes pour le premier numéro (par défaut 20s)
9999#46XX# ou XX est le temps de sonnerie en secondes pour le second numéro (par défaut 20s)
9999#47XX# ou XX est le temps de sonnerie en secondes pour le troisième numéro (par défaut 20s)

Contrôle d’ouverture de porte

Ce portier dispose de 2 relais de sortie pour ouverture de porte. Les relais fournissent un « contact sec », normalement fermé (N/C) ou normalement ouvert (N/C).

La sortie de ces relais est accessible sur un bornier de la carte de l’interphone

Exemple de câblage de sortie

Le câblage le plus courant sera d’utiliser le contact entre la borne COM et N/O dur relais 1.
Cela permettra d’envoyer une impulsion d’ouverture (par défaut 1s) sur une motorisation de portail par exemple.
En mode impulsionnel, la fermeture du contact est de 1s, mais il est possible de régler ce temps de fermeture du contact avec la commande :

9999#50X# ou X est une valeur comprise entre 1 et 999 secondes.

Lors de la réception d’un appel et durant la conversation, il est possible de commander l’ouverture de la porte en appuyant simplement sur une des touches de son téléphone.
Par exemple, pour le relais 1, la touche 1 commande le relais en mode impulsionnel (pendant la durée définie précédemment).
La touche 2 par contre permettra de maintenir le contact fermé et la touche 3 permettra d’ouvrir le contact.

Différentes façons d’ouvrir la porte à distance

Il faut différencier le fait que le numéro de téléphone qui souhaite commander l’ouverture de la porte soit autorisé ou non.
En effet, un numéro autorisé commandera l’ouverture de la porte sans nécessiter de code d’accès, alors qu’un numéro d’appel non autorisé nécessitera en plus la saisie d’un code d’accès (par défaut, le code d’accès est 1234)

jusqu’à 100 numéros de téléphone peuvent être enregistrés.
L’enregistrement des numéros autorisés se fait par la commande 9999#12numéro de téléphone#

  1. Par un appel téléphonique du numéro de la carte SIM de l’interphone
    Si le numéro d’appel a été préenregistré, le relais est commandé en mode impulsionnel et la porte s’ouvre.
    Seul le relais 1 peut être commandé de cette façon.
    Si le numéro d’appel n’a pas été enregistré, il faudra après l’établissement de la communication, taper le code d’accès (1234 par défaut).
  2. Par envoi d’un SMS
    Il suffit d’envoyer la commande 1234#1# pour commander l’ouverture de la porte (relais 1) ou 1234#4# (relais 2)
  3. En utilisant l’application pour smartphone CellComPrime
    Cette application est disponible pour smartphone iOS et Androïd.
    Il s’agit d’une interface simple et ergonomique permettant de générer les SMS ci-dessus.

 

Interphones GSM

Share Button

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus